Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ce que je sais

On s'est faits arnaquer ! Partie 2

Nous avons perdu beaucoup d'argent à cause d'une entreprise de construction de maison en ossature bois très malhonnête. Je partage cette expérience en espérant l'éviter à d'autres. Si vous avez des doutes sur une entreprise qui vous propose un devis très (trop?) avantageux n'hésitez pas à me contacter, je pourrai vous dire s'il s'agit de la même personne (surtout en Occitanie, même si je pense qu'il va changer de région pour recommencer ailleurs)

Vous pouvez lire la première partie si ce n'est pas encore fait :)

Nous voici donc début Octobre 2021, en route pour l'entrepôt de l'entreprise. Nous y allons car le chantier est censé reprendre bientôt mais nous n'avons aucune nouvelle du patron, et aucun autre employé n'est joignable, ni par téléphone ni par mail.

Pour rappel, nous avons déjà versé des acomptes au moment de l'obtention du permis de construire et de la modification du devis pour prendre en compte une toiture en ardoises, et réglé la facture des fondations.

Nous arrivons dans la petite ville, plutôt déserte en cette fin de matinée. L'entrepôt est tout aussi désert, sans aucun message ni panneau d'information. Un stock de bois git à même le sol sans protection, trois voitures pourries sont garées dans la cour et le portail est fermé.

On commence à se sentir vaguement inquiets et on essaye de se rassurer en se disant qu'à cette heure, l'équipe est sûrement sur un chantier. Ou en pause déjeuner précoce ?

Nous décidons de retenter notre chance à 14h et de trouver de quoi manger en attendant. Après avoir erré dans les rues vides, nous trouvons un petit restaurant ouvert. Le resto est très bon et les propriétaires très sympathiques. Nous leur expliquons que nous cherchons à contacter l'entreprise de construction voisine. 

Ils disent apprécier le patron, qui a réalisé des travaux chez eux, mais qui a priori aurait eu à se séparer de certains ouvriers plutôt brouillons : ils nous montrent quelques éléments réalisés par l'entreprise, qui effectivement laissent vraiment à désirer. Nous avons l'impression qu'ils n'ont pas envie d'en dire ouvertement du mal, mais de nous laisser constater par nous même la qualité médiocre. On peut comprendre qu'étant des commerçants de la même villes ils ne veuillent pas trop se mouiller.

Nous évoquons le séjour à l'hôpital du patron, ils confirment qu'il a sûrement du aller à l'hôpital car sa femme a accouché récemment... on ne pourra pas avoir d'information sûre mais entre un cancer et un bébé ça fait quand même une différence !

A 14h, de retour à l'entrepôt, rien n'a changé. On fait le tour, et on finit par tomber sur un papy qui nous rassure un peu : il connaît bien le patron, c'est un brave gars, mais il est très occupé et il passe les journées sur les chantiers à rattraper son retard plutôt qu'au bureau. Si on veut le voir il faudrait venir vers 18/19h. (Avec le recul on se dit que c'était sûrement son pote ou même son grand père lol). Bon... on ne peut pas vraiment passer toute notre aprèm dans ce bled vide. On rentre.

Je reprend mes tentatives répétées pour joindre quelqu'un par téléphone, et au bout d'une bonne semaine, j'ai une réponse : tout va bien, il est désolé car complètement surbooké, et le chantier va reprendre...début novembre.

A ce stade on est blasés... résignés plutôt. Mais le type est totalement crédible dans ses explications.

On lui demande de nous confirmer la date maximale à laquelle nous pourrons déménager pour prendre nos dispositions par rapport à notre logement actuel : il nous assure que ce sera largement possible pour février. Il nous confirme également qu'on peut commencer à s'équiper : nous profitons des promotions pour acheter un poêle à bois, une douche, commençons à prospecter pour la cuisine.

Début novembre, nous sommes de plus en plus stressés et à moitié préparés à encaisser un nouveau retard. Comme précédemment, pas de nouvelles, alors que la date fixée approche. 

Quand soudain nous recevons (en résumé) le mail suivant :

"Compte tenu de la crise sanitaire et malgré tous nos efforts nous n'avons pu éviter que notre entreprise soit placée en liquidation judiciaire [...] vous devez enregistrer votre créance auprès du cabinet de liquidation pour espérer récupérer votre argent [...] Nous vous prions de croire en notre probité"

Tout est dit, et le liquidateur nous confirmera (de façon extrêmement méprisante) que rien ne garantit que nous récupèrerons nos fonds. A l'heure actuelle, nous attendons donc la liquidation (6 mois à un an en moyenne), et nous ne croyons absolument PAS en la probité du patron de l'entreprise de construction puisqu'il nous a caché pendant plusieurs semaines sa situation de liquidation (si nous avions été locataires nous aurions donné notre préavis de départ et serions prochainement à la rue à cause de ses mensonges). Nous avons gaspillé de l'argent en achetant des équipements alors que nous avons peu de revenus...

Pendant les mois ou il prétendait être surbooké il était en fait en redressement judiciaire.

Et ce qui a achevé de nous convaincre de sa malhonnêté est le fait que cet individu a monté et liquidé plusieurs entreprises dans les dix dernières années, dans des régions différentes...

Bref, on était mal informés, mal préparés, et on s'est bien faits pigeonner.

Si vous avez des doutes sur un entrepreneur travaillant dans le domaine de la charpente/construction/ossature bois, n'hésitez pas à me contacter je pourrai vous dire s'il s'agit de la même personne.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article