Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ce que je sais

Open Spaces (8)

Peut-être avez-vous besoin de relire le chapître précédent ? Ou de lire l'histoire depuis le début ?

A ce stade de l’analyse, si tu me suis, tu vois que je n’ai que peu d’estime pour le plumitif qui m’apparaît comme sexiste et intellectuellement paresseux. Le genre bobo vindicatif mais sans réelles convictions. Pourtant je vais lire son article. Et chaque paragraphe, peut-être même chaque phrase me fera grincer des dents tout autant que son titre : ici, on tape sur les “bourgeois”. Oh, et voilà les méchants propriétaires qui refusent que leur bien soit squatté! Les voisins sans cœur se réjouissent de la propreté retrouvée de leur coquette venelle.

 

Ce journaleux est un artiste en son genre : dès le titre, tu te souviens que je tiquais sur sa façon cavalière de s’approprier les formules d’autres Ô combien plus talentueux. Ce n’était qu’un apéritif, une “mise en bouche” comme on dit au bois de Boulogne. Je te laisse en juger par toi-même ce passage : “Le petit Albertu, un an, fera sûrement ses premiers pas dans un caniveau  - (tu notes bien : un caniveau! Les fachos du coin ne laissent même pas les roms monter sur les trottoirs!) - dans l’indifférence générale, pourtant on ne choisit pas les trottoirs de Manille, de Paris ou d’Alger pour apprendre à marcher.” Ce bon vieux Le Forestier a intérêt à bien cacher ses noisettes car ce pisse-copie n’hésitera pas à le dépouiller!

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article